Accueil > 6- Outils de communication > Exemples de Communiqués > La plus grande opération maritime de la CIRCA - Crozon - Eté 2009

La plus grande opération maritime de la CIRCA - Crozon - Eté 2009

jeudi 19 novembre 2009, par artnezrouge

Cette année encore la Grande Armée des Clowns convergea de tous horizons, pour venir chatouiller les côtes sensibles de la presqu’île atomique de Crozon. La bataille navale fut Triomphante !

1er août 2009 : Une coalition comprenant des éléments de l’Ar Nez Rouge, du Narine’s Corp, d’un transfuge de la CAC 40 aux Benêts verts (pour ce qui est des Brigades de la zone humide), des Greenpitres ainsi qu’un plongeur du 73e BCA de Savoie, et bien sûr le commando de choc de la BAC ont rejoint les quelques forces locales pour l’opération « Plouf Plouf prend ça dans ton Pif ! »

En quelques mots, les eaux jectifs de la mission « Plouf Plouf prend ça dans ton Pif ! » :
- Installation de gros nez rouges à l’avant des sous-marins câlins pour que leurs fougueuses rencontres amoureuses n’entraînent pas bosses et griffures.
- Recyclage des missiles « dernier cri » M51 en suppositoires pour envoyer durablement les nostalgiques de l’ère atomique en croisière sur le soleil.
- Étude des mœurs de deux espèces de bigorneaux à sang chaud, la bleue et la verte bigarrée, qui ont colonisé l’Île Longue il y a quatre décennies. Engraissés et copieusement arrosés par une idéologie corrompue jusqu’au noyau nucléaire, ils continuent à se mordre la queue selon des rites archaïques en vénérant un avenir irradieux au détriment des amours de jeunesse de Cro zonzon.
- Retour à l’envoyeur de colis piégés évacués par erreur atomique.

Après d’extravagantes courses poursuites bucoliques, nos services de contre-espionnage du bocage emberlificotèrent grâce à leur intégration dans l’environnement moults véhicules des barbouzes avec option casseroles et klaxons au cul. Cette diversification permettant illico à nos Clownmandos de se mettre à l’eau salée ! Le comptage des points se fit par l’entremise de la première brigade bi-clown voguant de bigorneau bleu en bigorneau bleu au point de leur faire tourner la tête du mauvais côté.

Par vagues successives, un véritable raz de marée clown déferla sur les rivages défigurés par les bunkers atomiques. Alors que les vaillantes troupes terrestres tentaient d’endiguer la joie des gendarmes éberlués et rassuraient les festivaliers hallucinés. Ainsi, l’Ar Nez Rouge de Rennes, le Corps des Narines du Trégor, les Greenpitres de Vendée, le 73ème BCA de Savoie, la BAC du bassin parisien ainsi que de quelques mercenaires en goguette transformèrent Océanopolice en Narine Land effervescent.

Voguant à fière allure vers les plages de la plus grande base militaire nucléaire d’Europe, notre frétillante flotte se composait : De 3 sous-marins insubmersibles : « Le Glouglou », « La Roussepéteuse », « Le Nétilus ». De 2 Pétulantes embarcations à Mogette Propulsion, la pêteuse et une île courte palmesque (ou short hawaïen). Du Très-Marrant Rutilant venu des mers excentrionales au delà des rives mystiques du Leuza. De l’Île Longoureuse flottante, équipée de la toute nouvelle ‘Bombe Acomique’ qui balance des éclats de rire fatidiques et émet des Zondamours faisant fondre les bombes.

Tandis que les sous-marins prenaient le large, Lounge Island la longoureuse suivaient de près ; à la corde, le Très marrant tentait de refaire son retard. Très vite, ce sont nez à nez et palmes à palmes que tout ce beau monde atteignit l’objectif et remplit les missions incombées.

L’île short hawaïen ayant manqué le départ s’évertua accompagnée de sa fidèle pêteuse de protection à sécuriser le port du Fret qui commençait à chauffer. Une escouade bigarrée de fantassins et fantassines et quelques (futures ex-) veuves de guerre en restèrent bouche bée. Âne l’eau vers joncs, fidèle à elle-même, tentait de profiter de la liesse générale pour refourguer sa camelote.

Joyeusement escortée par la gendarmerie maritime (désolés les gars, on est pas venu au rancart du soir, nos collants roses étaient filés...), l’Ar Mada atteignit les abords des fers à repasser cabossés. Fleuretant avec les frontières intimes de l’ennemi, quelques joutes permirent de dérouiller les « Fusiliers Marins » qui, un tantinet débordés, s’accrochaient héroïquement à leur bouée rouillée.

Lors de ces manœuvres de diversion divertissantes quelques mégatonnes de Zondamours se propagèrent dans l’atmosphère avec les conséquences sentimentales irréversibles pour les bigorneaux du monde entier.

De retour à la base, la victoire fut dignement célébrée par des canonnades de Chouchenn, et de Choulette anti-mutations génétiques et anti-corrosion.

Une pensée pour Clown Anti-Nuke, détaché du commandement des Farces à Lier, pour aller saluer les Hibakusha ("Hi" voix passive, "Baku" Bombe, "Sha" Homme ) d’Hiroshima et de Nagasaki et qui vogue actuellement dans les eaux pacifiques paradisiaques, abondamment souillées par notre éblouissant aveuglement.

Et pour que le Finistère ne signifie pas la fin du monde, l’Armada Clown reviendra l’an prochain pour tenter de remettre à flot la conscience planétaire qui dérive actuellement à 20000 lieues sous les mers. Mais pour l’heure, notre équipage vogue en direction du camp climat à Notre Dame des Landes pour de très planantes aventures.